French English

Meetings antisémites en Israël

Une honte...

 

anti-Israel

 

L'organisation 'Sabeel' a tenu cette semaine son congrès annuel. Il s'agit d'une organisation palestinienne-chrétienne basée à Jérusalem et qui est considérée comme l'une des plus actives auprès des églises à travers le monde dans la campagne de boycott international d'Israël. Elle est fondée sur une théologie christique qui considère que les Arabes palestiniens sont aujourd'hui le « serviteur souffrant » qui est « crucifié par ceux-là mêmes qui crucifièrent Jésus il y a deux mille ans »!

 

Les manifestations de ce congrès annuel se sont déroulées dans plusieurs endroits du pays ainsi que dans les territoires contrôlés par l'Autorité Palestinienne.

 

Le président de la Liste arabe unifiée Ayman Oudeh a annulé sa participation au dernier moment, se faisant remplacer par la députée Aïda Toumah-Suleiman. Elle a été accueillie avec tous les honneurs et a parlé de « la crise identitaire des Palestiniens citoyens d'Israël ».

 

Au rassemblement principal ont participé des membres connus de la gauche, le « rabbin » Arik Asherman, ancien président de Rabbins pour les droits de l'Homme, Adam Keller, de Goush Shalom, Moedekhaï Vanunu, condamné pour haute-trahison et surtout Omar Barghouti, initiateur et animateur du BDS qui fut la vedette de ce congrès.

 

Comme Sabeel est une organisation chrétienne religieuse, une prière a été récitée « afin que le peuple qui est errant depuis 70 ans retourne chez lui »! Son fondateur, le père Naïm Atik a déclaré il y a quelques années: « Si les Juifs devaient réellement avoir le droit à une patrie, cela devrait être en Allemagne et non en Palestine »!

 

Les thèmes qui sont évoqués lors des événements organisés par Sabeel ne sont pas seulement antisionistes mais s'inspirent également des thèmes de l'antisémitisme chrétien classique.


Submit to DeliciousSubmit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
scroll back to top