French English

Alzheimer: nouvelle invention d’un ancien étudiant de l’Université de Tel-Aviv pour la détection précoce de la maladie

La startup RetiSpec, fondée par Eliav Shaked, titulaire d’un MA en ingénierie biomédicale de l’Université de Tel-Aviv, a développé un scanner oculaire portable qui permettra aux médecins d’identifier les signes précoces de la maladie d’Alzheimer jusqu’à quinze ans avant l’apparition de tout symptôme, par un simple examen de la rétine. La construction et les premiers tests du dispositif sont prévus au cours de l’an prochain.

Le diagnostic de la maladie d’Alzheimer est aujourd’hui un processus coûteux et invasif, utilisant principalement l’imagerie cérébrale PET-scan et la ponction lombaire.Mais qu’adviendrait-il si le médecin pouvait utiliser un simple scanner portable pour détecter la maladie dans les yeux des patients ? Le diagnostic deviendrait alors meilleur marché, plus confortable pour le malade, et les tests de détection précoce seraient beaucoup plus fréquents.

 

alzeimher

 

Les avantages de la détection précoce

 

On le sait à présent, les protéines dites bêta-amyloïdes qui s’agglutinent dans le cerveau en «plaques» collantes et sont les signes de la maladie apparaissent sur la rétine jusqu’à 15 ans avant le début de tout symptôme. D’après Eliav Shaked, fondateur et PDG de RetiSpec, le scanner de la startup pourra identifier la signature spectrale des changements neuropathologiques indiquant la maladie d’Alzheimer en quelques secondes.

 

« Il n’y a pas de remède contre cette maladie. Mais le dépistage précoce permettrait aux patients d’adopter des modifications de régime et de style de vie pour ralentir sa progression ou même son apparition, et ils pourraient se préparer financièrement et émotionnellement », déclare-t-il. « Le problème est qu’au moment où nous diagnostiquons la maladie aujourd’hui, il est déjà trop tard. Le malade ne comprend pas pourquoi il se trouve chez le médecin ni avec qui il parle ».

 

Autre avantage des tests précoces: la maladie d’Alzheimer ne sera probablement pas toujours incurable. Selon, Shaked, il existe des dizaines de nouveaux médicaments en développement dans l’industrie pharmaceutique, et il est possible qu’un véritable traitement préventif soit sur le marché dès 2025 : « Le plus grand défi des sociétés pharmaceutiques est d’identifier les personnes ayant besoin de ces nouveaux médicaments avant qu’elles ne commencent à présenter les symptômes de la maladie », explique-t-il. « Mais dépister les patients pré-symptomatiques revient trop cher. Aucun médecin n’enverra une personne de 50 ans en bonne santé passer un scanner PET invasif ou subir une ponction lombaire juste parce qu’elle a des antécédents familiaux. Notre dispositif permettra de rationaliser le processus et d’identifier les personnes véritablement en danger


Submit to DeliciousSubmit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
scroll back to top