French English

Focus : Il y a 120 ans, le Premier Congrès sioniste se déroule à Bâle

« A Bâle, j'ai créé l'Etat juif. Si je disais cela aujourd'hui publiquement, tout le monde se moquerait de moi. Dans cinq ans peut-être, dans cinquante ans sûrement, tout le monde acquiescera. » (Theodor Herzl, 3 Septembre 1897).

Theodore hertzl

 

Du 29 au 31 août 2017, Israël célèbrera le 120ème anniversaire du 1er Congrès sioniste à Bâle.

 

Pendant presque deux mille ans après la conquête romaine du 1er siècle et l'exil du peuple juif, les Juifs essayèrent longuement de retourner sur la Terre d'Israël. Ces efforts commencèrent à porter leurs fruits au 19ème siècle, lorsque de plus en plus de Juifs réussirent à retourner vers leur terre natale ancestrale, donnant un nouveau souffle aux vieilles communautés juives locales qui y étaient restées depuis des siècles, et permettant le développement de l'agriculture qui rendrait les terres arides fertiles à nouveau.

 

L'année 1897 marqua le tournant durant lequel ces ambitions et aspirations se concentrèrent sur la création d'institutions politiques qui mèneraient finalement à la création d'un Etat juif.

Du 29 au 31 août 1897, le leader visionnaire Theodor Binyamin Ze'ev Herzl convoqua le Premier Congrès Sioniste à Bâle, en Suisse.

 

Le nom « Sionisme » fut dérivé du désir de retour vers Sion, un des anciens noms bibliques de Jérusalem.

 

Le Congrès de Bâle fut un moment décisif qui transforma un phénomène populaire en un mouvement politique avec pour objectif la fondation d'un état moderne basé sur le droit à l'auto-détermination du peuple juif sur sa terre natale historique, tout comme les autres nations.

affiche du congrès de bâle

 

 

A Bâle en 1897 ainsi qu'aux autres congrès sionistes, Herzl et les délégués de différents pays (la France était représentée par le journaliste et écrivain Bernard Lazare) créèrent les institutions qui formeraient la structure fondamentale du futur Etat d'Israël. Ils essayèrent aussi d'obtenir une reconnaissance et un soutien international pour la création d'un Etat juif.

 

 

Participants au 1er Congrès sioniste

Participants au 1er Congrès sioniste (source Archives sionistes cntrales - Jérusalem)

 

Le Premier Congrès Sioniste adopta le Programme de Bâle déclarant :

« Le sionisme vise à établir pour le Peuple juif une patrie en Palestine qui soit garantie par le droit public. » (Le terme « Palestine » était à cette époque purement géographique, et ses habitants, y compris les Juifs, étaient appelés les Palestiniens. La région était alors sous contrôle Ottoman).

 

Le Programme se poursuit en délimitant les moyens suivants pour accomplir cet objectif :

  1. La promotion de l'établissement en Palestine d'agriculteurs, artisans et marchands juifs ;
  2. La fédération de tous les juifs, en groupes locaux ou nationaux, en fonction des lois de leurs différents pays d'origine ;
  3. Le renforcement du sentiment national juif et de la conscience juive ;
  4. Toute mesure préparatoire à l'obtention des accords gouvernementaux qui sont nécessaires à la réalisation de l'objectif sioniste.

 

Programme de Bâle

 

En 1947, cinquante ans après le Congrès de Bâle, l'Organisation sioniste et les institutions établies aux congrès suivants étaient devenues les institutions nationales de l'Etat juif naissant, ouvrant finalement la voie à l'Indépendance d'Israël le 15 mai 1948 (date de la fin du Mandat britannique).

 

Aujourd'hui, en 2017, nous ne célébrons pas seulement le 120ème anniversaire du Premier Congrès Sioniste, nous avons aussi le privilège d'observer que la vision d'Herzl est devenue une réalité.

Comme Herzl le disait « Si vous le voulez, ça ne sera pas un rêve ».

premier congrès sioniste

 

Accéder aux Archives Sionistes centrales - Jérusalem

Submit to DeliciousSubmit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
scroll back to top