French English

La spécificité du dialogue judéo-chrétien dans le dialogue interreligieux

Existe-t-il une spécificité du dialogue judéo-chrétien qui soit une spécificité a priori, une spécificité d'évidence ?

Si nous répondons rapidement à cette question, nous allons sans doute répondre par un « oui » enthousiaste et que nous voudrions communicatif. Jésus n'était-il pas juif ? Le christianisme ne vient-il pas du judaïsme ? Et ne sommes-nous pas la preuve vivante que le dialogue judéo-chrétien est spécifique ?

 

Ce faisant, nous risquons de prendre pour une évidence ce qui relève en réalité d'un choix, d'un travail intellectuel et d'un approfondissement spirituel. En effet, si le dialogue judéo-chrétien est devenu très spécifique pour nous, c'est en raison de notre investissement dans ce dialogue, lequel a pu être le fruit de raisons diverses et variées selon les personnes : raisons historiques, raisons religieuses, raisons familiales ...

 

Donc bien souvent le dialogue judéo-chrétien est née d'une passion ou est devenu une passion, et donc nous devons toujours nous rappeler que la spécificité évidente qu'il a pour nous, il ne l'a pas forcément pour d'autres.

D'ailleurs l'expérience montre que l'argument de raison consistant à invoquer la judéité de Jésus et l'enracinement biblique et historique du christianisme dans le judaïsme suffit rarement à convaincre de la spécificité du dialogue judéo-chrétien qui ne veut pas en être convaincu, ou qui est persuadé du contraire.

 

bible

 

En quoi le dialogue judéo-chrétien est-il spécifique ?

Pour ceux qui pratiquent aujourd'hui ce dialogue, et a fortiori peut-être s'ils pratiquent d'autres dialogues interreligieux, cette spécificité est évidente à la fois pour des raisons positives et pour des raisons négatives.

Les raisons positives sont principalement :

  • la (re)découverte de la judaïté de Jésus et tout ce que cela implique, c'est-à-dire un autre regard sur Jésus, sur les juifs, sur le judaïsme.
  • le partage d'un Livre et donc d'une histoire, et la prise de conscience de leurs interprétations multiples. Il y a côté chrétien un réel engouement pour l'hébreu et tous les commentaires juifs qui proposent des lectures renouvelées des textes mais aussi une méthode inhabituelle dans nos milieux.
  • la conscience que nous avons un même Dieu.
  • une même vision du temps, entre création et rédemption, avec l'idée forte que l'homme est responsable dans l'entre-deux, c'est-à-dire dans l'histoire.
  • le partage de valeurs communes avec la conscience qu'elles proviennent de sources communes.

 

Voici quelques-unes des raisons positives qui illustrent la spécificité du dialogue judéo-chrétien. On pourrait les développer plus largement bien sûr.

Devoirs du christianisme vis-à-vis du judaïsme et vis-à-vis de lui-même.

En commençant un travail théologique de réparation, et en reconnaissant que sa relation avec le judaïsme fait partie de l'auto-compréhension que l'Eglise à d'elle-même, le christianisme s'est lancé un défi majeur, qui n'est pas sans comporter certains risques. Mais il s'est aussi créé des devoirs.

 

Le premier devoir est d'ordre herméneutique et apologétique. Il s'agit de faire en sorte que les avancées théologiques réalisées par les groupes de chercheurs soit communiquées à la base et aient un impact sur les esprits.

 

Ceci se fait à travers la formation, la catéchèse, l'enseignement biblique, la liturgie. C'est à ce niveau qu'il convient de rappeler le travail de traduction du terme « juif » dans l'Evangile de Jean par la commission réunie à ce sujet, ainsi que le nouveau chantier mis en œuvre par une nouvelle commission et qui examine maintenant la liturgie. D'une certaine façon, c'est à ce niveau de la vie des Eglises et des communautés que se situe l'épreuve de vérité. Y a-t-il un nouveau regard sur les juifs, sur le judaïsme, et en quoi ce nouveau regard est-il redevable au dialogue judéo-chrétien ? Ce serait intéressant de pouvoir l'évaluer. Lire la suite beaucoup plus longue sur le site de massorti.com


Submit to DeliciousSubmit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
scroll back to top