French English

Passage de témoin

Le 1er septembre dernier, le Frère Louis-Marie Coudray succédait au Père Patrick Desbois au titre de directeur du Service National pour les Relations avec le Judaïsme de la Conférence des Évêques de France. Au nom de l'ensemble de l'AJCF, nous voudrions chaleureusement les remercier pour la mission que, depuis déjà de longues décennies, l'un et l'autre, chacun selon son charisme propre, portent auprès de leurs frères juifs.

 

 

Frère Louis-Marie Coudray

 

 

Du Père Desbois, on retiendra avant tout l'extraordinaire « porteur de mémoires » qui, pendant plus de 10 ans, avec ses équipes, a interviewé plus de 4 416 témoins oculaires des fusillades de Juifs et de Roms commises par les unités nazies et identifié plus de 1 493 sites d'exécution dans les pays de l'ex-Union Soviétique.

 

Pour un tel travail de mémoire et pour beaucoup d'autres actions (notamment ses nombreux pèlerinages et voyages d'étude en Israël), l'AJCF lui décerna son Prix en 2008. Aujourd'hui, Patrick poursuit cette tâche avec l'initiative « Action Yazidis » dont le but est, en recueillant les témoignages des survivants au Kurdistan irakien, de fournir les preuves du génocide des Yazidis commis par Daesh.

 

Quant au Frère Louis-Marie entré en 1977, à l'âge de 18 ans, à l'abbaye bénédictine du Bec Hellouin, sous la haute autorité de Dom Grammont, il bénéficia d'emblée d'un enseignement précieux puisque le Père Bernard Dupuy, op, et Colette Kessler animaient en ce lieu des sessions sur la Tradition juive et les sources juives du Christianisme, tandis que Soeur Dominique de La Maisonneuve, nds, y dispensait des cours d'hébreu biblique et rabbinique.

 

Puis, de 1980 à 2015, ce furent 35 années vécues à l'abbaye d'Abou Gosh, en Israël, lui donnant une connaissance intime de son histoire et de ses habitants. Après avoir étudié les liturgies orientales en lien avec la liturgie juive, et avoir accompli plusieurs missions au sein de l'abbaye, il fut élu Prieur en 2005, après le décès du Père Abbé Jean-Baptiste Gourion ; depuis 2015, il réside à l'abbaye du Bec-Hellouin.

 

Engagé comme conférencier depuis 2003, il devient en 2014 Président de DAVAR, association qui organise depuis plus de 30 ans des sessions d'été de 10 jours pendant lesquelles les Juifs et les Chrétiens, à partir d'enseignements donnés par des maîtres des deux religions, se mettent en attitude d'écoute et d'estime de l'une et l'autre tradition.

Son plus grand désir, dans sa nouvelle mission, est d'intensifier encore plus la communion entre toutes les forces vives du dialogue judéo-chrétien afin que tous les acteurs puissent toujours davantage se rencontrer et travailler ensemble.

 


Submit to DeliciousSubmit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
scroll back to top