French English

30 000 chrétiens marchent à Jérusalem

Environ trente mille chrétiens, dont beaucoup des chrétiens évangéliques sont venus de cent pays à travers le monde afin de;participer à une marche à Jérusalem pour montrer leur soutien au peuple juif et l’Etat d’Israël.

 

la marche des chrétiensà jerusalem

 

Pendant des décennies, l’Ambassade Chrétienne Internationale de Jérusalem, un groupe chrétien évangélique, organise cette rencontre de masse coïncidant avec la fête juive de Souccot (fête des Tabernacles), près du Parlement (Knesset) et au centre-ville.

La marche a été également été assistée par des organisations locales, les entreprises, les clubs sportifs, les institutions et les soldats et les anciens combattants de l’Armée de Défense d’Israël, mais surtout, des délégations des églises et des croyants des cinq continents défilant derrière les bannières de leurs pays.

 

marche-chretiens-jerusalem-2

 

Les courants chrétiens évangéliques font une lecture littérale d’un chapitre de la Genèse et disent que les «gentils» (non-juifs) devraient soutenir les Juifs pour faire venir le Messie qui va bénir le monde entier.

Parmi eux, ils se distinguent surtout parmi les Latinos et les Brésiliens avec des milliers de participants, comme Sanpallo Luciana, qui a avoué être heureux lors de sa première visite en Israel.

 

marche-chretiens-jerusalem-3

 

« Cette marche vise à réunir les pays pour accomplir les paroles bibliques qui dit que toutes les nations vont à Jérusalem pour adorer le Roi des Rois qui est Jésus-Christ et ici nous remplissons ce commandement », affirme le compatriote brésilien Saul Fernandez.

Les chrétiens évangéliques croient que le retour des Juifs vers la Terre promise est l’une des principales exigences pour que Jésus retourne vers la terre pour la deuxième fois et, par conséquent, cela reste une condition indispensable à la rédemption finale.

 marche-chretiens-jerusalem-4

 

Par conséquent, ils montrent leur soutien à l’Etat d’Israël, la réunification du peuple juif et le maintien d’une Jérusalem unifiée sous le drapeau israélien, y compris la partie orientale de la ville, conquise en 1967.

Jules César Barma participe pour la cinquième fois à cet événement, et il représente l’Espagne au nom de Jean-Baptiste au Ministère international de Madrid et Salamanque.

 

« L’Espagne a beaucoup à voir avec Israël et le peuple juif et nous voulons offrir notre soutien et lui dire qu’il n’est pas seul. Comptez sur nous et nos prières », a t-il dit Barma en marchant tranquillement avec un groupe de trois églises espagnoles.

 

«Que Dieu bénisse Israël», a été entendu encore et encore dans la foule.


Submit to DeliciousSubmit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
scroll back to top